1 - INFOS COURS  PILATES DEBUTANT :

pilates

DATES / HORAIRES :  19:15 -20:15 les jeudis 17 et 24 novembre, 1, 8,15 décembre

LIEU : Salle Labbe - 97 rue Saint Sauveur à Lille - Métro 'mairie de Lille' (Cf plan)

INSCRIPTION :  06 08 72 72 92

PUBLIC : Pour participer à ce cours, il faut pouvoir s'allonger sur le dos, sur le ventre, se relever sans difficulté. Ce programme est intergénérationnel ; les + de 50 ans sont prioritaires.

PROF : Isabelle Cottavoz diplômée de la faculté de sport Master1 (Info sur www.myoxygene.fr) et LF Pilates

 

TARIF TRIMESTRIEL : Séance d’essai : 3€ sans engagement - forfait seniors : 6€/séance - forfait adultes : 7€/séance

  2 - LES INFOS PILATES EN RESUME : Le Pilates est une technique de renforcement des muscles posturaux, profonds, alliant physique et mental. Le fondateur de la méthode : Joseph Hubertus Pilates (1880-1967) Né en 1880 en Allemagne, Joseph Pilates a une santé fragile. Il est décidé à contrecarrer cette faiblessse initiale et s'investit dans le sport : à 14 ans il pratique la musculation, le ski, la natation, la gymnastique, la boxe ; il devient un sportif accompli.  A 32 ans il s'installe en Angleterre où il devient boxeur.  Pendant la 1ère guerre mondiale, comme tous les allemands vivant en Angleterre il est envoyé sur l'île de Man. Il entraine ses compatriotes et se fait remarquer pendant l'épisode de grippe espagnole : alors qu'elle décime la population, les personnes qu'il entraine y résistent. Il devient conseiller médical dans un hospital de l'île de Man où il réathlétise les blessés et peaufine sa technique. Il étudie les techniques alliant mental et physique venues d'ailleurs telles le yoga et tai chi chuan. Après la guerre il rentre en Allemagne. En 1925, inquiet de la situation internationale, il suit aux Etats Unis Max Schmeling, le boxeur qu'il entraine et qui deviendra champion du monde dans la catégorie poids lourds. En 1926, il ouvre son 1er STUDIO PILATES à New York et devient une référence auprès de célébrités : Martha Graham, Michail Baryschnikow, Lauren Bacall, Laurence Olivier.. Plus tard, il transmet son savoir à Romana Kryzanowska. Bref le Pilates n'est pas la dernière invention du monde du fitness mais une méthode ancienne qui intègre les dernières études scientifiques : physiologie, biomécanique, etc. Le Pilates s'appuie sur des principes fondamentaux :
  • Concentration
  • Centrage : travail du centre du corps en respectant les courbures naturelles de la colonne vertébrale
  • Contrôle du mouvement
  • Respiration thoracique (pour garder le centre d corps engagé)
  • Régularité (C'est la régularité qui va permettre le renforcement des muscles et la progression)
  • Précision : le geste est contrôlé
  • Isolation : capacité à garder une partie du corps immobile tout en en activant une autre
  • Fluidité : on recherche le geste délié, fluide comme les danseurs classique
Le point de départ de tous les exercices est ainsi la mise en place de 5 référentiels : 
  • l'engagement du périné et du transverse.
  • le respect des courbes naturelles de la colonne vertébrale, la position du bassin le plus souvent en position neutre.
  • la respiration thoracique.
  • la position basse des épaules et avec les omoplates à plat sur le grill costal.
  • la nuque allongée
Les bénéfices du Pilates : Le Pilates est une excellent méthode pour améliorer sa posture, pour se tonifier harmonieusement, mieux comprendre son corps, s'assouplir, apprendre à bien gérer sa respiration, oublier tous ces soucis grâce à la concentration qu'il exige. Les exercices qualitatifs sont répétés peu de fois (5 répétitions souvent) et s'enchainent : debout, au sol, sur le coté, sur le ventre, sur le dos, etc. Le public concerné : Le pilates a développé des exercices adaptés pour tous les niveaux , du débutant aux professionnels. Comme la méthode a été développée à New York, beaucoup de professeurs gardent une dénomination en langue anglaise des exercices : shoulder bridge (pont), scissors (ciseaux ou tablettes), roll up (enroulement vertébral), one leg stretch (etirement d'une jambe), double leg stretch(allongement des 2 jambes), one leg circle (cercle avec la jambe), spine twist (torsion de la colonne vértébrale), swan dive (plogeon du cygne), swimming (mouvement de natation) , leg pull prone (gainage frontal), side kick (Mobilisation de la jambe en étant allongé sur le coté), etc. Chacun des exercices offrent plusieurs variations : + simple ou + difficile. Vidéo : cliquez ici   

KIZOMBA et SEMBA : SIMILITUDES & DIFFERENCES PREAMBULE : le monde latino se renouvelle sans cesse :
  • dans la danse elle-même :

Salsa : elle intègre des figures de 'son', des sueltas de 'rumba', plus tard de 'reggaeton' ; des jeux de bras ultra rapides, des glissés, un guidage minimaliste, des ondulations.

Bachata : traditionnelle elle développe les jeux de jambes rapides, moderne elle emprunte les figures de la SALSA,  sensuelle : ondulations, vagues... toujours sur le tempo !

  • Mais aussi avec de nouvelles danses. Exemple : la kizomba

Elle est issue de la rencontre entre le Zouk (signification : fête) de Kassav  et le Semba angolais. Kassav fait une tournée mondiale, fait le show à Luanda en 1985 et les angolais "flashent" : ils reprennent alors les accents du zouk dans leur musique. La kizomba, logiquement, commence par toucher tous les pays lusophones (pays de langue portugaise), dont le Portugal en 1988. Elle fait son entrée timidement en France en 2008 pour connaître son essor maintenant.

  KIZOMBA ET SEMBA PARTAGENT LES MEMES BASES :
  • position fermée des bras.
  • Certains danseurs se connectent coude contre coude avec les mains jointes bien au dessus des épaules. D'autres relâchent les coudes et les mains jointes sont au niveau des épaules.
  • Les bustes du cavalier et de la cavalière en général se touchent : la cavalière est légèrement en appui sur son cavalier, comme en tango argentin.
  • L'important est de se sentir bien dans les bras de son partenaire :
    • on peut danser sans que les bustes se touchent (+ rare)
    • au contraire la connexion peut aller jusqu'au tempe contre tempe.
    • la position du bras gauche de la cavalière dépend de la différence de taille des danseurs : enroulée autour des épaules du partenaire (même taille), posée sur le bras (partenaire beaucoup plus grand).
  • buste peu mobile,
  • les jambes, hanches ne se touchent pas : l'espace entre les cavaliers permet de se déplacer.
  • pas évoquant le tango : marche, 8, accélérations par le marquage des 1/2 temps
SPECIFICITES DU SEMBA :
  • la musique plus entraînante
  • Les instruments phares sont des instruments traditionnels : le ngoma qui est un tambour, le dikanza qui est un bambou strié que l'on frotte avec une baguette (On pense de suite au Guijo omniprésent en salsa cubaine) et la guitare amenée par les portugais.
  • la danse est plus rapide, ce qui permet de faire des envolées (cf vidéo :))
SPECIFICITES DE LA KIZOMBA :
  • la musique est plus lente, plus chaloupée
  • les instruments phare sont les boites à rythmes et les synthétiseurs (à l'image du zouk)
  • la danse elle-même est plus lente et certains types de kizomba sont plus sensuels (Influence de la tarraxinha elle même influencé par le zouk love)
  • Plusieurs styles de kizomba coexistent : angolais, capverdien (appelée alors 'passada', portugais et maintenant français.
  VIDEOS POUR FAIRE LA DIFFERENCE : semba-ritchie-ross-et-isa semba-ritchie-ross-et-isa-cottavoz

  groupe-kiz-2-3 groupe-kiz-3-3 groupe-kiz-4-3 groupe-kiz-1-3               Répétition Kizomba au Palais des Beaux Arts de Lille. Quelques photos pour nous rappeler ce bon moment ! Je n'intègre pas la vidéo.. Non pas parce que nous ne serions pas synchrones sur la chorégraphie (nous la connaissions sur le bout des orteils ! ) mais  parce que le sol cimenté, rapeux nous donne un air saccadé assez éloigné de l'esprit de la kizomba !!! INFO kizomba : c'est une danse issue de la rencontre entre le zouk caribéen et le semba angolais. Pour rappel, le zouk (= lieu de fête - salle de bal) a pris son essor en 1980. Il s'est fait connaitre dans le monde entier principalement grâce au groupe Kassav, à sa chanteuse mythique Jocelyne Béroard et à son chanteur/guitariste Jacob Desvarieux. De son coté le mot Kizomba vient de l'angolais kibundu (=fête). On raconte que les angolais ont "flashé" sur le zouk lors de la tournée mondiale de Kassav en 1985 à Luanda. Ils ont alors intégré ses accents, au semba. De là est née une nouvelle musique et une nouvelle danse qui prend, du semba sa technique, du zouk son chaloupé. Technique de danse :
  • la position des danseurs est une position fermée (on reste dans les bras de son partenaire, on ne s'en éloigne pas comme en salsa),
  • les bustes sont en contact,
  • les cavalières légèrement en appui sur leur cavalier (talons sont conseillés)
  • le bas du corps libre pour permettre des déplacements.
Certains déplacements font aussi penser au  tango ('Sortie fille' sortie garçon, marche) d'où le nom aussi de 'tango africain' attribuée à la Kizomba. La kizomba est d'abord dansée dans les pays lusophones (Angola, Cap Vert, Portugal) puis a continué son chemin dans le reste de l'Europe. A Cuba, cela fait très longtemps aussi que l'on écoute cette musique : les cubains sont à l'affût de tout nouveau son ! Quelques groupes phares de kizomba :
  • Neilson freitas : Rebound chick
  • Anselmo Ralph : Nao me toca
  • Mika Mendes : Magiko
  • Lylah etElji beatzkilla Players
 

LA BACHATA TOUJOURS DANS LE TRIO DE TETE  DES SOIREES : Initialement danse de couple de la République Dominicaine, la bachata a essaimé sur tous les continents dans les années 2000 profitant de la vague latino. Depuis les années 2000/2005, elle fait partie intégrante des soirées latines. Le top 3 était alors : la salsa, la bachata et le mérengué (Danse nationale de la République Dominicaine) Aujourd'hui, elle fait toujours partie intégrante du trio de tête alors que le merengue a cédé le terrain à la kizomba. Et pourtant, nous étions nombreux à ne pas donner "cher" de sa peau avec l'arrivée de la kizomba. Sa capacité à se renouveler a fait la différence aussi bien au niveau de la danse, que de la musique. BACHATA TRADITIONNELLE, PUIS MODERNE, MAINTENANT SENSUELLE.. A chaque époque, les danseurs innovent, inspirés par les nouvelles musiques, de nouveaux groupes mais aussi par l'apparition de nouvelles danses (Salsa cubaine, salsa portoricaine, kizomba, etc.).
  • La traditionnelle / dominicaine : la musique est très rythmée et le style s'apprécie dans les hanches et les innombrables jeux de jambes
  • La moderne : elle emprunte à la salsa ses figures, la musique devient + "love, love"
  • La sensuelle : la danse délaisse les figures de la salsa et intègre de l'expression corporelle : mouvements de bras ostentatoires, vagues, ondulations, enroulés de tête initiés par le guidage de l'homme, décrochés de hanche saccadés, etc.
GROUPES MUSICAUX : Juan Luis Varga - Joe Veras - Monchy y Alexandra - Aventura - Roméo Santos - Prince Royce - Toby Love - Antonio Santos, etc. VIDEO DU GROUPE SENIOR AU PALAIS DES BEAUX ARTS DE LILLE : Nous avons choisi cette année de proposer une chorégraphie de bachata lors du spectacle du 7 octobre 2016 au théâtre Sébastopol à Lille. C'est typiquement un style moderne. En attendant la captation du spectacle lui-même, voici une vidéo  filmée au Palais des Beaux arts.
dsc01677-3

Bachata - Groupe Senior

INFOS COURS : reprise la semaine du 7 novembre  DATES : • mardi   Bachata/salsa Débutant 18:20-19:2 • vendredi Bachata/Kizomba intermédiaire 10:35-11:45 ADRESSE : 7 rue St Sauveur – métro mairie de Lille TARIFS : pour la 5ème année consécutive, les tarifs restent les mêmes. Engagement trimestriel : • 8€/séance hors forfait • Forfait lillois : 6€/h –  2ème cours consécutif : 5€ – 3ème consécutif : 4€ • Danses latines :  participation mini = 70% cours

ALORS, POUSSEZ LA PORTE DE L'ECOLE DE DANSE ! Vous aimez dansez ? Quand vous êtes heureux vous vous surprenez à bouger au son de la musique, quand l’émission ‘Danse avec les Stars’ est à l’affiche, vous y jetez un œil curieux , des spectacles de danse, des films sur la danse vous donne des ailes ? Poussez l porte, voici de nouveaux cours :  

COURS SALSA EN COUPLE DEBUTANT ADULTES :

DATES : jeudi 17,24 novembre 2016 - 1,8,15 déc de 20:25 à 21:25 ADRESSE : 97 rue Saint Sauveur - métro mairie de Lille TARIF : * 35€ les 5 cours * Présence minimale : 4 cours (même tarif)

COURS LATINO EN LIGNE DEBUTANT SENIORS : 

DATES : tous les mardis de 18:20 à 19:20 ADRESSE : 97 rue Saint Sauveur - métro mairie de Lille TARIF : pour la 6ème année consécutive les tarifs restent les mêmes. Engagement trimestriel : * 8€ / séance hors forfait * Forfait lillois, lommois,hellemmois : 1er cours 6€/h - 2ème cours consécutif : 5€/h * Danses latines : participation minimale : 70% (Progression du groupe - équilibre hommes/femmes)
salsa-inter-senior-1-1

Groupe salsa SENIOR

salsa-inter-senior-2-1

Groupe salsa SENIOR

salsa-inter-senior-3-2

Photo groupe SENIOR

             

 

PETIT QUIZZ VRAI/ FAUX  SUR LA SALSA

1 - On s’éclate des le 1er cours... VRAI Et oui en salsa on prend du plaisir dès le départ : c’est très excitant de maitriser une chose puis l’autre, de progresser. L’important c’est de ne pas sauter les étapes, de démarrer par le début : *  les pas de base : salsa, rumba, mambo seul puis avec sa cavalière *  la 1ère figure de base : enchufla, etc. *  le tempo *  le style, la coordination 2 - Homme : il faut avoir les hanches souples pour danser la salsa : FAUX C’est la réflexion qui revient le plus parmi les hommes. Et c’est une erreur ! La souplesse, la fluidité est importante au niveau des épaules pour les hommes. Problèmes d’épaules, s’abstenir ! 3 - Femme : il faut être souple pour danser la salsa : Plutôt VRAI Pour danser à la cubaine, les filles ont un avantage quand elles sont souples. Pour bouger les épaules, les hanches. Dans  99% des cas  la limite n’est pas articulaire mais musculo/motrice : les connexions intermusculaires doivent être efficaces, l’influx nerveux des cellules doit se transmettre rapidement. Pour y parvenir rien de tel que de l’entrainement ! C’est exactement la même chose que dans n’importe quel sport ! 4 - Je suis arythmique, je n’arriverai pas à danser : PARTIELLEMENT VRAI Quand vous tapez dans les mains au son d’une musique, vous ne tapez jamais en même temps que tout le monde ? Vous êtes certainement arythmique : vous n’entendez pas le rythme majeur de la musique. Dans ces conditions il est vrai qu’il est difficile de danser la salsa car la musique de la salsa est une musique complexe. Mais ce n’est pas impossible : cela dépendra essentiellement de votre motivation. Pourquoi ? Parce qu’en écoutant de la musique, chacun développe ses capacités d’écoute, ses jonctions neuronales, le corps caverneux qui relie les 2 cerveaux se renforce. Pour les arythmiques, cela sera simplement un peu plus long. 5 - La bachata et la kizomba sont plus faciles à apprendre : VRAI Vrai dans le sens où la musique est plus basique : le tempo est facile à repérer. 6 - Il faut être de bonne humeur pour danser la salsa cubaine : VRAI C’est indispensable ! Le temps de danse est un temps de rencontre et pour bien danser il faut être de bonne humeur. C’est la fête. Aujourd'hui vous en voulez au monde entier : lisez plutôt ‘mensonge sur le divan’ de Irvin Yalom et allez danser le lendemain !!!  

GYMBALL : ce cours a pour objectif de renforcer les muscles des : - cuisses : quadriceps (face antérieure = avant de la cuisse), ischio-jambiers (face postérieure), adducteurs (face interne) - bras (triceps, biceps) - épaules (deltoïdes antérieur, moyen et postérieurs) mais surtout : - le centre du corps : périné, transverse, obliques et grand droit. Le focus se porte sur le périné (Prévention du prolapsus, des problèmes d'incontinence) et sur le transverse : notre gaine naturelle (c'est ce muscle qui, une fois engagé, nous fait une taille de guêpe !) - le dos : les lombaires (toujours avec notre gaine naturelle, le transverse), et tous les muscles qui vont nous permettre d'avoir une belle posture (érecteurs du râchis, fixateurs d'omoplates, etc.) GYMBALL et PILATES : le gymball et le ring sont les outils préférés du PILATES. Dans le cours du mardi soir, les éléments posturaux du Pilates sont repris mais la respiration est complète et non thoracique comme en Pilates. PUBLIC CONCERNE : Ce cours est tout à fait adapté aux personnes qui : - ont des problèmes de dos liés à une disharmonie du tonus musculaire ( 90% des problèmes de mal de dos sont d'origine musculaire). - ont un équilibre correct, le ballon venant ajouter une difficulté à l'exercice justement en nous déstabilisant : travail de proprioception. - aiment le côté un peu 'challenge', 'fun' de ce gros ballon/calin NB : ce cours n'est pas recommandé pour les personnes ayant des hernies discales ou des prothèses dans le dos. Dans ce cas on préférera alors le cours de 'stretching et relaxation' le mardi soir. equipe-gymball-senior-2-1equipe-gymball-senior-1-2             INFOS COURS : Date : le lundi de 18:00 à 19:00. Reprise le 7 novembre 2016 Adresse : 7 rue St Sauveur - métro mairie de Lille Tarif trimestriel calculé sur une base de 6€ la séance (60€ pour un trimestre de 10 séances) Vous souhaitez vous inscrire ? Contactez Isabelle au 06 08 72 72 92 ou envoyez lui un mail à contact@myoxygene.fr

La 30ème édition du Trophée MSG organisé par l'IAE de Lille s'est déroulée cette année à Berck-sur-Mer.Ce Trophée consiste en une rencontre inter entreprises sur de multiples épreuves échelonnées sur 2 jours et 1/2 en général fin mars début avril.  Cette année c'était le jeudi 31 mars 18:30 au samedi 2 avril 17:30. Une trentaine d'équipe de la région Hauts de France participe, chacune est constituée de 4 personnes et est soutenue par 1 parrain /étudiant de l'IAE. LES EPREUVES : comme toute épreuves sportives en équipe, elles sollicitent le mental, le physique et la capacité à sublimer les talents individuels dans un objectif collectif !  Ligne de conduite : fairplay et fun ! Le programme cette année 2016 : course d'orientation nocturne, canoë, biathlon, run & trottinette, biathlon (VTT + tir), parcours en aveugle, water polo, karting, parcours sur structures gonflables (total wipe out), ultimate/frisbee, Tchoukball (Style handball sur trampoline), etc. L'entreprise Brunel participe à ce trophée depuis 4 ans ; les motivations des équipiers qui reviennent le plus : participer à un évènement hors norme, se dépasser, se remettre au sport en étant coaché, vivre des moments puissants et vrais avec leurs collègues, en ressortir avec de nouveaux amis ! Quelques photos de notre belle équipe 2016 !!!  Avec un gros bisou de leur coach 🙂 >>>> Les épreuves des années 2013 à 2015 après les photos. Trophée MSG 2015 : 29ème édition du 26 au 28 mars 2015 à Merlimont (4 et 7/25 ) Epreuves : course d'orientation, parcours du combattant, bubble foot, char à voile, voile, tir à l'arc, lasergame outdoor, beach volley, thèque (esprit base ball), VTT, karting, cross final Trophée MSG 2014 : 28ème édition du 20 au 22 mars2014 à Gravelines  (10 et 11 /21) Epreuves : course d'orientation - parcours du combattant - aviron - escalade, etc. surf équilibre, paintball, equalizer (tir à l'élastique), karting, ergomètre (simulation de course aviron), thèque, cross final Trophée MSG 2013 - 27ème édition du 14, 15, 16 mars 2013 à Merlimont  (20 et 21/35) Epreuves : course d'orientation - parcours du combattant - tri marrant - tir à l'arc - beach volley - beach rugby - moving ball -  VTT  relais - karting, babyfoot géant, rodéo gonflable, opale laser, cross final    

CUBA février 2016 ! En décembre 2015, un rapprochement US/Cuba était annoncé. La revolucion ! Les santiagueros sont alors dans l'expectative de cette ouverture : mais que va t'il se passer ? A quelle sauce ne veut-on pas être mangé, etc. ? Comment garder notre identité cubaine ? La chanson 'Me dicen Cuba' semble d'ailleurs avoir marqué et fédéré les esprits : nous sommes fiers de nous et de notre pays ! Cette question n'était pas de mise en 2014 : à cette époque quand on interviewait les cubains, les principaux objectifs qui ressortaient étaient : - comment mieux gagner ma vie (mon salaire ne me permet pas de vivre) ? - Dans quel business puis-je me lancer et comment trouver une mise de départ ? - Où trouver des appuis extérieurs pour améliorer le quotidien de ma famille ? - Comment partir, comment voyager, voir ailleurs ce qui s'y passe, accéder aux nouvelles technologies, vivre comme aux US ou en Europe ? En 2016, certains cubains trouvent le temps long, d'autres disent que ça bouge et que c'est normal que ça prenne du temps. Et à santiago, en temps que touriste, est-ce que l'on VOIT des changements ? TOURISTES A CUBA : un peu plus de touristes à Santiago. Majoritairement des canadiens, Français, italiens et espagnols. Beaucoup de stages sont organisés par des assos françaises pendant les vacances de février à Santiago : Ritmacuba Paris - Salsa Loca Antoine et Aniurka Paris, Cohiba Salsa Bordeaux, Iroko salsa Pau, etc. mais on ne se marche pas dessus. Chaque asso a son quartier de prédilection. Le tourisme à la Havane : je suis trop peu restée à la Havane pour en parler. BARS BOITES POUR DANSER : - toujours la CLAQUETA : l'endroit culte des danseurs français, en plein centre, pas cher, concert en live, à ciel ouvert, salsa, son, bachata, kizomba. - la Casa de las tradiciones : peu de touristes car + éloigné du centre ville -sauf quand un groupe décide d'y aller et remplit alors l'espace exigu, orchestre, beaucoup de SON, j'aime ! - el Coro Madrigalista : le royaume du SON avec son fidèle anciano à l'entrée, tranquille, j'aime aussi! - El Patio de los Abuelos : orchestre, gros groupe de touristes chaque fois que j'y suis allée, du coup, comme l'endroit est petit, j'ai moins apprécié. - Version boite "boite" (fermée comme une boite), la Casa de la Musica était en réparation et le Salon de Son jamais ouvert.. - ET puis tout le coin de la casa de la Trova ultra bondé : * la Casa de la Trova : endroit mythique de Santiago. Le soir à l'étage : concert en live, touristes à gogo, plus de place pour danser, musique ultra forte.. et c'est toujours un repaire des jineteros. Bref ce n'est plus du tout un bon plan. L'après-midi, l'ambiance de la casa de la Trova reste toujours agréable. Ouf ! * en face de la casa de la Trova : le Matamoros * un nouveau bar sur l'autre coté de la casa de la Trova - Le Havana Club, testé cette année, population 100% cubaine. + Reggaeton et kizomba que salsa. Sympa 🙂 ARCHITECTURE : Beaucoup de maisons, d'hôtels ont été restaurés mais à priori, c'est juste que, grâce entre autre à l'aide de l'Equateur, la rénovation, suite aux gros dommages causés par l'ouragan Sandy en 2012, se poursuit. La rue principale Enramadas a été refaite, de très beaux bâtiments ont été restaurés, il y a maintenant un Malecon comme à la Havane, qui est entouré par des espaces verts. COMMERCE VESTIMENTAIRE : Les micros boutiques de fringues continuent de pousser à droite et à gauche depuis que les cubains peuvent s'installer à leurs comptes : elles occupent souvent les entrées ultra étroites des habitations privées. COMMERCE ALIMENTAIRE : Au niveau nourriture, pas de changements notables : - les magasins sont toujours approvisionnés par arrivage, un peu comme nos "promos", donc un coup il y en a, un coup il n'y en a plus. - les fruits (Pina, goyaves,fruta bomba, mangues : excellent, petites oranges vert/jaune..) et légumes (Tomates, chou blanc, concombre) sont toujours vendus majoritairement par les carrioles dans la rue et quelques rares marchés. On m'a expliqué que leur prix grimpe avec le nouvel afflux de touristes car nous en sommes friands. - le café est toujours aussi délicieux, le rhum plus facile à trouver que l'eau, les langoustes divines 🙂 - le bocadito con queso y jamon se bagarre toujours pour la première place avec la mini pizza de rue. - les gâteaux sont toujours blanc et rose, blanc et vert ou blanc et jaunes... Et je les aime toujours autant !!! - les vendeurs ambulants crient 'Mantequilla' ou ' Pan', etc. Un peu comme le laitier anglais qui nous amène le lait frais chaque matin.. TELEPHONE / INTERNET : De plus en plus de cubains viennent au Parque Cespedes pour téléphoner : c'est un des rares endroits où la connexion est bonne. Toujours très peu d'ordinateurs et encore moins de connexions internet dans les maisons MUSIQUE : toujours omniprésente. Le pays le + musical du monde certainement. FENOMENAL ! Reggaeton, bachata, son, salsa, kizomba, merengue ET international ! MOYENS DE LOCOMOTION : des vieilles américaines et des camions qui polluent (Ne pas loger dans une rue en pente !) Et des carioles tirées par des ânes , des chevaux. Apparition de vélos ! SLOGANS MURAUX : ils sont toujours là un peu partout dans la ville, des messages à la gloire de la Révolution ou qui prêchent une bonne conduite. Un moyen de communication visible dans un pays où la presse est peu développée, la TV récente et les espaces sont libres de pub commerciales. Entre nous, quelle chance ils ont, de ne pas avoir à se coltiner tous ces messages publicitaires qui cherchent toujours à nous influencer dans le but suprême d'honorer le dieu "croissance". En bref, chaque année Santiago évolue mais pour l'instant l'invasion de touristes n'a pas eu lieu et c'est toujours un plaisir d'y traîner ses guêtres. Pour en profiter vraiment, le nec plus ultra, c'est bien-sûr de parler espagnol ; et les cubains prendront plaisir de leur coté, à échanger quelques mots en français 🙂 Me dicen Cuba , Cuba me llamo yo !

BachataNOUVEAU COURS BACHATA DEBUTANT  : DÉMARRAGE LE MARDI 23 FÉVRIER LE MONDE LATINO EN 2016  : 3 danses sont incontournables : la SALSA CUBAINE, la BACHATA (prononcer batchata) et la KIZOMBA (Tango africain sur musique mêlée de semba angolais et de zouk caribéen). La BACHATA est la danse idéale pour démarrer en danses latines : le tempo est facile à appréhender, les pas de base s'acquièrent en 1 séance..! * Horaires : mardi de 20h15 à 21h15 * Dates : 23 février - 1, 8, 15, 22 et 29 mars 2016 * Inscription couple ou homme seul par mail : nom - prénom - portable - déjà danseur (Bachata, rock, etc.) * Tarif : 42€ - Réglable à la fin du 1er cours. * Présence minimale : 5 sur les 6 cours (même tarif) * Adresse : 97, rue St Sauveur à Lille – métro mairie de Lille. * Tél : 06.08.72.72.92 - mail contact@myoxygene.fr  

TESTEZ-VOUS SUR 5 SEANCES DE SALSA avant de vous engager (ou non) de janvier à juin 2016  ! SALSA CUBAINE : la salsa reste LA danse latine. En France c'est surtout la salsa cubaine que l'on danse, une salsa festive, populaire, conviviale ! En 2015, la plupart des soirées latines en France alternent Salsa, Bachata et kizomba. * Horaires SALSA : le mardi de 19h15 à 20h15 * Dates : 17, 24 novembre- 1, 8 et 15 décembre 2015 * Inscription : NOM, PRENOM, PORTABLE, MAIL à contact@myoxygene.fr .... * Tarif SALSA : 35€ - Réglable à la fin du 1er cours. * Présence minimale : 4 cours (même tarif) * Adresse : 97, rue St Sauveur à Lille – métro mairie de Lille. * Tél : 06.08.72.72.92 - mail contact@myoxygene.fr.