Yoga à Lille

Le yoga est une méthode de développement personnel qui prend en compte la globalité de l’être humain. 
Il stimule notre vitalité, force, souplesse, équilibre physique et mental, en agissant sur les systèmes musculaire, ostéo-articulaire, respiratoire, cardiaque, circulatoire, digestif, endocrinien/hormonal et nerveux. 
Quelques notions essentielles : le ‘ici et maintenant’,  le ‘juste effort’, la ‘posture stable, douce et ferme’. 
L
a notion de ‘compétition‘ est en opposition à l’esprit du yoga. 
Le mot yoga vient de ‘yug’ en sanskrit  : le lien, l’union (même racine que le mot joug).
Union du corps et de l’esprit, mais aussi de l’être humain et de la nature.
Le yoga sutra  est le texte de référence. Initié par Patanjali (-300 av JC), il continue d’être écrit sur une longue période (+500 ans après JC). Il comporte 196 phrases, aphorismes qui constituent la base du yoga à 8 piliers.
Si certains aphorismes sont tout à fait intelligibles pour nous en 2020, d’autres sont assez hermétiques.

Rejoindre un cours collectif à Lille

Consultez le planning
Consultez les infos sur actualités

Public : vous avez déjà fait du yoga ou avez une bonne connaissance de votre corps. Familiarisez-vous avec le yoga vinyasa LF  :
> L’esprit du yoga.
> La technique de respiration.

 Vous souhaitez pratiquer le yoga à domicile  ? 

> Les séances seront personnalisées en fonction de vos attente et de vos capacités physiques.
> Un créneau horaire fixe vous sera proposé chaque semaine, le matin ou le midi.
> Myoxygene intervient sur Lille et 5 minutes de Lille.

> Pour toute demande, remplissez la fiche  »contact ‘ 

Yoga en entreprise

> Un créneau hebdomadaire vous sera proposé le midi.
> Contrat de 3 mois renouvelable.
> Intervention sur la métropole lilloise.

En pratique :
> Vous disposez d’une salle agréable.
> Une prise est disponible pour le son.
> Les participants viennent avec leurs tapis.
> Nb : le nombre de participants dépend de la salle.

LE YOGA VINYASA DYNAMIQUE LF :
inspiré du ashtanga yoga et du vinyasa flow yoga
  • Des séquences de postures codifiées qui apportent des bienfaits au corps et à l’esprit.
  • L’engagement des bandhas : le périnée (mûlabandha), dessous du nombril (uddîyânabandha), glotte dans la gorge (jâlandarabandha) à l’expiration. Image ‘je dirige une colonne d’air imaginaire dans un axe ascensionnel le long de la colonne vertébrale, du coccyx vers le sommet du crâne’.
  • La respiration nasale ujjai (souffle conquérant en sanskrit)
  • La synchronisation de ujjai/mouvement.
  • Le regard fixe drishti, posé dans l’espace. Il permet de se retirer à l’intérieur de soi (pratyahara) sans être perturbé par les autres dans la classe et développe notre capacité à regarder notre monde intérieur. Regard devant soi proche sans loucher.
  • La tenue de chaque posture pendant 8 cycles respiratoires (avec l’expérience)
       L’APPORT DE LA RESPIRATION EN YOGA

La respiration, élément central du yoga, méditatif ou de postures, permet de : 

  • Prendre conscience du schéma corporel avec la notion de poids, de gravité et d’équilibre du corps. 
  • Se connecter davantage aux diverses sensations corporelles en développant la conscience, l’écoute. 
  • Libérer le corps des tensions psycho-corporelles pour atteindre la détente et le lâcher prise.

L’énergie vitale/prâna est déterminante et interdépendante de la respiration.

       LA RESPIRATION AVEC UJJAI  
       (souffle victorieux en sanskrit)

Cette technique respiratoire longue, profonde, régulière, provoque la détente du corps et de l’esprit. L’inspiration et l’expiration s’enchaînent de manière continue, sans interruption et sans rétention.
Elle libère des ondes ALPHA dans le cerveau et permet de libérer certains blocages qu’ils soient physiques ou psychiques.
La respiration UJJAI est nasale et peut être légèrement audible à l’inspire comme à l’expire (contraction des muscles de la gorge). Ce son permet de se concentrer, de garder un rythme lent de respiration : 5 secondes à l’inspiration et à l’expiration.

     LA RESPIRATION AVEC LES BANDHAS 

Bandhas signifie en sanskrit : ligature, barrage, verrous ; capturer, fixer, retenir, réorienter.
Engager les bandhas :
Mûlabandha : contraction de la base (muscles du plancher pelvien)
Uddîyânabandha : contraction du bas du ventre (transverse : notre gaine naturelle)
Jâlandarabandha : contraction de la gorge.
NB : l’engagement du périnée et du transverse, induit une contraction au niveau de la gorge.

—>  A l’inspiration, le ventre puis la poitrine se gonflent. A l’expiration, ‘je chasse une colonne d’air imaginaire’ du bas (périnée) vers le haut (vertex : sommet du crâne), le long de la colonne vertébrale en m’autograndissant’.

 LA RESPIRATION AVEC LE DRISHTI                  (le regard en sanskrit)

Un drishti est un regard fixe, posé sur un point, c’est un regard qui traverse et permet de rester concentré sur la pratique et de garder l’équilibre. 
On peut aussi aller beaucoup plus loin au niveau du regard : loucher, regarder complètement à droite, complètement à gauche. Mais cette pratique est rarement (jamais ?) enseignée.

Envie d’aller + loin ? Pratiquez et chercher le livre qui vous correspond. Cela demande un peu de temps car d’innombrables livres sont publiés. Pour retrouvez les bases ci-dessus focalisez-vous sur le ashtanga vinyasa yoga. 

LES SALUTATIONS  :

La salutation à la lune

La salutation au soleil A

La salutation au soleil B
(à venir)

UNE SALUTATION A LA LUNE

 LES 8 PILIERS DU YOGA

1 – LES YAMAS Les règles de conduites avec les autres, recherche d’une harmonie avec l’entourage
Ahimsa : non-violence, la bienveillance, respect de la vie sous toute ses formes.
Satya : la vérité sincérité.
Asteya : l’honnêteté, la probité, respect de la propriété d’autrui
Brahmacharia : modération. Eviter le gaspillage d’énergie.
Aparigraha : non-possession de biens, détachement, contentement, absence de convoitise.
2 – LES NiYAMAS : Les règles de vie et conduites avec soi-même, harmonie avec soi.
Sauca : pureté, propreté, honnêteté,
Samtosa : la modération (contentement de peu), satisfaction, sérénité,
Tapas : la discipline, la force d’âme,  la chaleur, l’ardeur, l’austérité, l’ascèse.
Svadhyana : la connaissance de soi, l’étude de soi
Isvhara pradhinana : bienveillance et humilité.
3 – ASANA : La pratique de la posture
Le corps devient + conscient et offre à l’esprit un moyen de s’y unir en développant l’attention (sans tension). Prendre une posture dans l’alignement et la conscience du souffle développent de suite un état de concentration.
4 – PRANAYAMA : La pratique et le contrôle du souffle, l’apprentissage de la respiration.
L’allongement de la respiration et du moment de suspension après chaque expiration fait émerger une énergie subtile, fluide, comme une présence (le témoin neutre) à l’intérieur de soi. Inspiration lente complète (Ventre, thorax, clavicules) sans forcer, expiration (Image : chasser la colonne d’air du bas vers le haut le long de la colonne vertébrale), légère suspension/pause (naturelle).
5 – PRATYHARA : Le retrait des sens
Certains sens nous attirent en permanence vers l’extérieur (la vue, l’ouïe, l’odorat,..) et souvent nous rendent toujours à la recherche de +, nous laissant avides et insatisfaits. Si les 5 sens sont apprivoisés à l’intérieur de soi, nous n’en sommes plus esclaves, une nouvelle liberté s’offre à nous.
6 – DHARANA : La concentration
Le yoga sutra nous dit que nous ne pouvons faire qu’une chose à la fois et que l’esprit s’identifie quand il se pose sur un objet. La concentration, c’est apprendre à se concentrer sur un seul objet au point de fusionner avec cet objet : l’objet perçu et celui qui perçoit ne font plus qu’un. Faire moins et mieux.
7– DHYANA : La méditation (en posture droite) – différent de la relaxation en position relâchée.
8– SAMADHI : L’intégration avec l’objet de méditation, « l’unité, la transcendance ». Etre concentré sur un objet ramené à l’intérieur de soi. Ex : se concentrer sur la flamme d’une bougie.

QUELQUES POSTURES (ASANAS)

Atha yoganusasanam :
recevoir l’enseignement, accessible à tous,  en commençant par le fait d’être « présent ici et maintenant ».

Yoga cittavrittinirodha : 
l’arrêt de l’agitation du mental,  maîtrise des mouvements non-volontaires des pensées et des émotions.

Tadadrashtuvarupeavastanam : afin d’installer intérieurement le témoin neutre et nous permettre de prendre du recul.

Sthira sukham asanam :
ferme, douce et stable est la posture.
Autre traduction : être fermement établi dans un espace heureux.

YOGA SUTRA – 4 APHORISMES (SUTRAS) :

Atha yoganusasanam : recevoir l’enseignement, accessible à tous,  en commençant par le fait d’être « présent ici et maintenant ».

Yoga cittavrittinirodha: signifie littéralement l’arrêt de l’agitation du mental, c’est-à-dire la maîtrise des mouvements non-volontaires des pensées et des émotions.

Tadadrashtuvarupeavastanam : afin d’installer intérieurement le témoin neutre et nous permettre de prendre du recul.

Sthira sukham asanam : Ferme, douce et stable est la posture.

 « NAMASTE  » :
Je m’incline devant toi‘ , ‘je salue le meilleur en toi‘, ‘ je salue la lumière en toi’ .

QUELQUES ECOLES DE YOGA  :
  • Ashtanga Yoga : enchaînement répétitif exigeant en terme d’énergie (transpiration +). Maître yogi : Pattabi Jois (1915-2009).
  • Bikram yoga : 26 postures pratiquées dans une salle à 40° (transpiration ++).
  • Hatha yoga : Yoga classique pratiqué à un rythme modéré.
  • Iyengar yoga : Yoga avec des postures, un alignement millimétrés. Maître yogi : Iyengar.
  • Vinyasa Yoga : enchaînement fluide avec focus sur la respiration, exigeant en terme d’énergie. Maître yogi : Krishnamasharya (1888-
  • Vinyasa Yoga LF inspiré de l’Ashtanga et du flow Vinyasa yoga (1960).
  • Yin yoga : Yoga lent pour calmer le système nerveux, relâcher les muscles et les fascias.