TOPO, COMPARATIF SUR LES 3 DANSES ENSEIGNEES PAR MYOXYGENE :
La salsa, 
la bachata et la kizomba sont les trois danses de couple les plus dansées en soirées latines à l’heure actuelle.
Dans ce domaine comme dans un autre, les modes, les inspirations changent, l’être humain aimant les surprises intellectuelles, la nouveauté.
En 1998, le trio de tête comprenait le merengue ; la kizomba était encore inconnue en France.
Toutes ces disciplines artistiques, s’inventent, s’enrichissent de multiples influences et on retrouve donc, sans surprise (mais avec joie), dans chacune de ces danses, des racines africaines, des racines latines, des racines européennes. 

La salsa émerge  à Santiago de Cuba dans les années 1960 et conquiert le monde avec Buena Vista Social Club en 1996.  
La salsa est d’abord une danse sur une musique festive.
La bachata, originaire de la République dominicaine est idéale pour démarrer en danse latines ; elle est plus ou moins sensuelle selon les styles. 99.99% des bachatas parlent d’amour et la musique reflète cet état d’esprit  : douce, envoûtante, romantique.
La kizomba voit le jour en Angola et est le fruit de la rencontre du zouk caribéen et du semba angolais aussi bien au niveau musique qu’au niveau danse. Une danse de connexion .
Les sueltas/shines/chorégraphies : il s’agit de développer son style en solo  pour chacune de ses danses que l’on soit homme ou femme.

SALSA

La salsa cubaine est un danse festive. Si on peut assez facilement maîtriser les pas de base, danser en couple, requiert un apprentissage important et réjouissant ! Chaque étape, est un bonheur !
La musique est riche. L’oreille se développe au fur et à mesure, on écoute les morceaux différemment.
Le pas de base est structuré sur 8 temps : les filles commencent par le pied droit les garçons par le gauche.

Filles : Temps 1 toujours le pied droit, temps 5 : toujours le pied gauche. 
Garçons : c’est l’inverse.
Un temps pause (ou de marquage) sur le 4 et le 8.
Pour rajouter du style : un glissé entre le 3 et le 4, le 7 et le 8 sur le casino.

Les + de la salsa :

  • vivre un moment intense de ‘connexion libérée’ dans la musique.
  • développer sa capacité d’écoute musicale.
  • rencontrer des gens sympas.
  • activer le cardio sans s’en apercevoir.
  • développer son sens du rythme
  • affiner sa gestuelle avec style.
BACHATA

La bachata est une danse romantique, idéale pour démarrer les danse latines : le pas de base est facile à acquérir et le tempo de la musique est clair. On eut donc se concentrer sur la gestuelle latine.
La musique est envoûtante, douce et entraînante (à contrario de beaucoup de musiques douces mais tristes).

Comme en salsa, les filles commencent par le pied droit et les garçons le pied gauche. Sauf fantaisie,  le garçon bouge toujours sont pied gauche sur le temps 1 et son pied droit sur le temps 5.
Le pas de base consiste en un déplacement latéral sur 4 temps + son retour.
Tous les temps sont marqués (pas de pause comme en salsa).

Les + de la bachata:

  • s’amuser en cours comme en soirée.
  • apprendre à bouger en rythme.
  • acquérir la gestuelle typique des danses latines.
  • découvrir de multiples figures et ajouter sa touche personnelle.
  • s’activer dans la détente : le meilleur sport, c’est la danse ! 
KIZOMBA

La kizomba est une danse et une musique récente, mariage du semba angolais et du zouk caribéen.
La musique est lente, le tempo facile à percevoir.
Certaines sont totalement addictives (Ex : Sara Elji Beatzkilla ), mais bien-sûr cela reste subjectif, le fameux « les goûts et les couleurs ».
La danse nécessite une connexion  fine, une grande capacité à émettre ou à décoder ou les mouvements (imperceptibles), bref à être écoute de son partenaire.
Pourquoi ? Réponse prosaïque : parce qu’il n’y a pas de structure type. Il existe des 1 temps , 2, 3, 4 , 5, 6, 7 , 8, des bloqués, des ralentis, etc.

Les + de la kizomba :

  • Se connecter en finesse à son partenaire, développer son  écoute pour parvenir à bien danser.
  • Développer son sens de la perception ou de l’émission de la gestuelle.
  • Intégrer le fait que tout le monde est valorisé par une danse connectée, que trop en faire, nuit au plaisir de danser. Humilité, gentillesse et simplicité. 
SUELTAS – CHORé

Qu’est-ce qui a changé avec le covid ? Plein de choses mais pas toujours celles auxquelles on s’attendait !

Ce cours était préalablement réservé aux femmes. Il était appelé ‘Lady style’ et non ‘estilo femenino’ car les cubains comme nous tous adoront glisser quelques mots d’une langue étrangère, qui nous fait rêver.

Avec le covid, les cours sont passés en solo. Et du coup les garçons qui n’avaient pas du tout envie d’arrêter de danser se sont mis à suivre des cours au départ prévus pour les filles.

Les cours sont devenus des cours de solos, de chorégraphies, de shines pour tous.

Les + des sueltas, chorés :

  • Se faire plaisir en dansant, le plaisir de la danse, toujours.
  • Découvrir de nouveaux mouvements une nouvelle gestuelle 
  • Développer ses facultés de dissociation, de coordination
  • Etre stimulé mentalement
  • Accroître ses capacités de mémoire
  • Préparer son style pour les parties « solos » des salsa couples (après les vacililas).  

LA DANSE, UNE DISCIPLINE QUI VOUS VEUT DU BIEN :

La danse a de nombreux effets positifs sur la santé :
* effet ‘physique’ : stimulation du coeur, des muscles, de l’équilibre, de la coordination, des repères spatiaux. Et 0 blessures.
* effet ‘mental’ : développement des capacités cognitives, mémoire.
* effet ‘psychique/moral’ : régulation des hormones du stress (cortisol), du bonheur (sérotonine, endorphine, dopamine, etc.)
* effet social : stimulation des capacité d’adaptation dans un cadre aisé d’apprentissage et de simplicité.

 

LE B. A. BA si on veut passer un bon moment en cours, en soirée :

* Soigner sa tenue, être propre, sentir bon.
* Etre de bonne humeur, venir en soirée quand on en a envie et non pas par habitude. 
* Au minimum, échanger quelques mots / sourires / regards sympathiques avec son partenaire.
* A contrario, éviter d’exiger quoi que ce soit : que l’on vous regarde non stop, etc.
* Commencer une danse tranquillement, par les figures que vous maîtrisez.
* Danser avec douceur, éviter les gestes brusques. Ne confondez pas vitesse et brusquerie.
* Adapter votre danse au niveau de votre partenaire ; rajoutez du fun et du style quand vous sentez votre partenaire à l’aise.
* S’arrêter et reprendre tranquillement quand on perd son tempo; en profiter pour rigoler un coup avec son partenaire.
* Ne pas expliquer à son partenaire que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Eviter de faire un cours à la personne avec qui l’on danse.